5 idées pour adapter vos contenus aux tendances 2017

longue-vue-predictionLa fin d’année arrive à grands pas avec son cocktail de boites de chocolat et de soirées de Noël (et de closing aussi, n’oublions pas le business). Et dans la catégorie « contenus », nous avons bien sûr : les prédictions 2017 !

Comme l’explique Thierry Spencer en ce moment sur mon mobile (ses incontournables prédictions sur la relation client sont re-diffusées en vidéo par Jean-François Ruiz en direct sur Facebook) : c’est compliqué les tendances, il faut s’y coller chaque année et essayer de ne pas dire la même chose que l’année d’avant. Alors, on télécharge des livres blancs pour s’inspirer, et des livres blancs, il y en a de plus en plus !

Pour aller plus vite, je vais zapper l’étape livre blanc et profiter des dernières conférences auxquelles j’ai eu le plaisir d’assister pour m’atteler au délicat exercice des prédictions, en me focalisant sur les clients, en bon marketer.

Et tout d’abord une petite convention : vous avez des clients, des membres, des utilisateurs, des prospects, des cibles, mais qui sont avant tout des individus que vous souhaitez attirer, séduire, convaincre, fidéliser. On dirait « people » en anglais mais en français, les « gens », ça passe moins bien. Alors appelons-les des lecteurs, ce sera plus simple. Même si beaucoup de lecteurs sont aussi des visionneurs, ce qui fait une bonne transition pour le point 1.

Lire la suite

Success Stories : comment convaincre vos clients de témoigner pour vous ?

speaker2Vous souhaitez mettre en place un programme de références clients ? Une des étapes clés est d’en définir les avantages pour vos clients. Qu’est-ce qui peut les convaincre de passer du temps avec vous ? Quels avantages ont-ils à voir leur nom associé au vôtre ? Les réponses sont multiples et dépendent du rôle de votre contact, de ses ambitions, de son pouvoir, de la stratégie de communication de sa société, de l’image qu’elle souhaite donner, etc.

Les motivations d’un chef de projet ne sont pas celles d’un DSI. Une PME dynamique appréciera de bénéficier d’un supplément de notoriété, un grand groupe pharmaceutique ou une marque de luxe sera sans doute plus difficile à convaincre. Mais si vous voulez marketer votre programme, il vous faut tout de même trouver les arguments qui toucheront le plus grand nombre.

Les avantages pour vos clients :

Profiter de votre visibilité

Vous n’avez peut-être pas les moyens de faire de l’affichage dans les aéroports, mais un communiqué de presse bien ciblé sur des medias professionnels, ou une présentation attractive de vos clients sur votre site web peut contribuer à les mettre en valeur. Certaines sociétés qui préfèrent vivre cachées ne seront pas séduites par ces arguments. Mais dans un grand groupe, elles peuvent aussi se rendre visibles en témoignant en interne, ce qui peut vous permettre d’étendre l’utilisation de votre solution à travers plusieurs filiales. C’est un argument qui fonctionne avec le secteur public. A intégrer aussi dans vos d’activités d’Account-Based Marketing.

Lire la suite

Social Selling : 6 tâches à confier au marketing

social-selling275% des acheteurs BtoB consultent les réseaux sociaux avant d’acquérir une solution  et cette proportion passe à 84% parmi les cadres supérieurs et les VP, selon IDC. Le Social Selling est devenu incontournable, particulièrement dans la vente de produits complexes, où créer une relation de qualité et se positionner comme expert du domaine ne peut que favoriser la prise de contact au moment où les projets se précisent.

Mais le social selling n’est pas qu’une affaire de vendeurs : le marketing a beaucoup de choses à leur apporter et a tout intérêt à guider et soutenir leur démarche.

Lire la suite

Bonne résolution pour la rentrée : créer son calendrier éditorial

calendrier2Si vous avez, vous aussi, décidé que la gestion des contenus marketing nécessitait une démarche professionnelle, une anticipation claire et un suivi rigoureux, vous avez certainement décidé de mettre en place un tableau de suivi des publications de votre entreprise ou  « calendrier éditorial ».

Pour qu’un tableau soit efficace et utilisé, il faut qu’il soit clair et facile à alimenter. Mais dans la production de contenus, on distingue plusieurs phases :

  • Le recueil des idées et des sources
  • La réalisation du contenu
  • La publication sur les différents canaux.

Lorsque l’on cherche à suivre les 3 phases dans le même document, on obtient un tableau assez complexe, qui ne donne pas une vision rapide des contenus publiés.

La solution est en fait de créer 2 tableaux :

Lire la suite

4 indicateurs de performance de votre Content Marketing

mesures-performanceNombre de likes, de followers, de retweets… ces indicateurs basiques ne suffisent pas pour prouver la pertinence de votre marketing de contenu. Ce que votre management veut savoir, c’est si cela impacte directement votre business.

Alors voici 4 indicateurs qu’Elizabeth Clor conseille de mettre en place, dans cet article du Content Marketing Institute :

1. Leads acceptés par les commerciaux

Les fameux « SAL » (Sales Accepted Leads) sont ceux qui font finalement la différence dans la génération de CA. Si vos leads restent au stade « Marketing Qualified », et ne sont pas traités par les commerciaux (pour plein de raisons, dont celle toute bête d’une définition de lead cohérente, et partagée entre les ventes et le marketing), alors vous aurez beau déclencher des tonnes de téléchargements de vos beaux livres blancs, la performance ne sera pas au rendez-vous.

Cela implique toutefois de mettre en place un sourcing clair de vos leads, de traiter le problème classique en vente complexe des « multi-sources du lead » et de les suivre dans le temps pour obtenir une vue réelle de l’impact de vos contenus.

Lire la suite

CDO vs CMO : les petites phrases entendues au CMIT

boxeLe dernier Forum du CMIT a eu lieu vendredi dernier. L’occasion de retrouver la communauté des directeurs marketing et communication du secteur IT, de faire le point sur les enjeux et tendances du secteur, et l’évolution de cette fonction. La transformation digitale était bien sûr à l’honneur cette année, car même si nous évoluons dans un domaine technologique, tous les éditeurs de logiciels, constructeurs de hardware et sociétés de services ne sont pas forcément matures. Et ils doivent aussi prendre en compte cette transformation qui s’opère chez leurs clients.

Plutôt qu’on long compte rendu, que vous trouverez (bientôt) sur le site du CMIT, voici quelques petites phrases pour résumer les débats de la conférence d’ouverture .

Pour Jacques Froissant, CEO d’Altaide, le constat est dur : « Le directeur digital n’existe que parce que les directeurs marketing ont mal fait leur boulot. » Et pour conforter sa pensée il cite un de ses amis : « Le CDO, c’est le cache-sexe du CEO qui ne comprend rien au digital. »

Lire la suite

Les coûts cachés du Content Marketing

x-defaultLorsque vous décidez de vous lancer dans une stratégie de Content Marketing, vous êtes conscient de la partie immergée de l’iceberg : les coûts cachés, que vous imaginez principalement comme le temps passé à réfléchir, chercher, décider, créer, rédiger, illustrer, valider, diffuser, mesurer vos précieux contenus. Si vous externalisez une partie de cette création à une agence, vous gagnerez du temps, mais vous aurez en face un budget plus visible.

A cela s’ajoutent les coûts pour mettre en avant ces contenus sur des médias qui rivalisent d’ingéniosité pour vous proposer des dispositifs de publication sans cesse plus ciblés et plus efficaces, qui vous inciteront à dépenser plus pour assurer la meilleure visibilité à ces contenus chèrement créés.

Or, si vous évaluez correctement votre budget total de Content Marketing,  plus la part de ces coûts cachés est importante, moins vous aurez de budget pour la promotion de ces contenus, et donc moins de chance d’atteindre votre cible.

La part croissante des coûts cachés

La société Percolate a mené une enquête auprès de 300 marketeurs au sujet de ces différents coûts du Content Marketing et voici ce qu’il en ressort :

  • La partie publicité / promotion (que Percolate appelle le « working budget ») ne représente en moyenne que 48% des budgets de Content Marketing
  • Ce budget pub est réparti assez équitablement entre les différents canaux de diffusion : Search ads, display ads, programmatic, social, etc. s’attribuent chacun entre 10 et 15% des dépenses
  • La part du « non-working » budget (hors publicité donc) est en augmentation pour la majorité des entreprises. Les raisons :
    • La création, le planning et l’évaluation des media (41%)
    • L’émergence de formats plus coûteux (41%)
    • Le coût des ressources humaines (35%)

Lire la suite

10 étapes pour réussir ses témoignages clients en vidéo


interview-clientMes dernières missions m’ont plongée dans les Success Stories et m’ont fait côtoyer un grand nombre de clients, avec lesquels j’ai eu l’occasion de travailler sur différents types et formats de contenus. Parmi ceux-ci, le tournage vidéo est sans doute celui qui demande le plus de préparation et de maîtrise pour réussir à faire ressortir le meilleur d’un témoignage, en quelques minutes.

Avec la vingtaine de vidéos réalisées, j’ai eu affaire à un tel panel d’ »acteurs », que j’ai acquis quelques certitudes sur les points à ne pas négliger, avant et pendant le tournage.

Lire la suite

Consommation des contenus : à quelle heure et sur quel réseau ?

Ecrans-contenuLa diffusion de vos contenus est aussi importante que leur production. Et l’une des questions que se posent tous les marketeurs qui diffusent leurs contenus sur les réseaux sociaux est : à quelle heure ai-je le plus de chance d’être vu ?

Si vous utilisez Klout, par exemple, pour faire de la veille et diffuser les contenus suggérés, vous verrez que des horaires de diffusion vous sont proposés lorsque vous planifiez vos tweets et vos posts. Mais j’avoue que ces stats me laissent souvent dubitative : mon réseau serait plus susceptible de lire mes tweets à 10h30 qu’à 8h ? Mes contacts professionnels seraient donc connectés en permanence et les réunions et dossiers à traiter ne les empêcheraient pas de lire leur flux d’infos ?

La réponse est plus subtile : tout dépend en fait du profil de votre cible.

Lire la suite

4 tendances du Content Marketing en 2016

Boule_de_cristalLa fin de l’année approche et les experts commencent à lancer leurs bilans et prédictions. Voici celles qui me semblent les plus intéressantes, repérées sur les blogs de CMI, de Forbes ou de mes observations sur le terrain.

Moins de rapidité, plus de qualité

76% des marketeurs B2B prévoient de publier plus de contenus en 2016 (Etude CMI North America). L’explosion des canaux de communication, la volonté de développer sa présence sur les réseaux sociaux, la nécessité d’adresser les buying personas à chaque stade de leur cycle d’achat, sont autant de facteurs qui multiplient le nombre de contenus à produire. Et comme les ressources n’augmentent pas toujours en conséquence, les équipes ont besoin de créer les contenus de plus en plus vite, au détriment parfois de la qualité.

Comment y remédier ? Robert Rose, un des experts du CMI, pointe du doigt le fait que les process de validation doivent être adaptés pour assurer la qualité de ces contenus.

Lire la suite