5 idées pour adapter vos contenus aux tendances 2017

longue-vue-predictionLa fin d’année arrive à grands pas avec son cocktail de boites de chocolat et de soirées de Noël (et de closing aussi, n’oublions pas le business). Et dans la catégorie « contenus », nous avons bien sûr : les prédictions 2017 !

Comme l’explique Thierry Spencer en ce moment sur mon mobile (ses incontournables prédictions sur la relation client sont re-diffusées en vidéo par Jean-François Ruiz en direct sur Facebook) : c’est compliqué les tendances, il faut s’y coller chaque année et essayer de ne pas dire la même chose que l’année d’avant. Alors, on télécharge des livres blancs pour s’inspirer, et des livres blancs, il y en a de plus en plus !

Pour aller plus vite, je vais zapper l’étape livre blanc et profiter des dernières conférences auxquelles j’ai eu le plaisir d’assister pour m’atteler au délicat exercice des prédictions, en me focalisant sur les clients, en bon marketer.

Et tout d’abord une petite convention : vous avez des clients, des membres, des utilisateurs, des prospects, des cibles, mais qui sont avant tout des individus que vous souhaitez attirer, séduire, convaincre, fidéliser. On dirait « people » en anglais mais en français, les « gens », ça passe moins bien. Alors appelons-les des lecteurs, ce sera plus simple. Même si beaucoup de lecteurs sont aussi des visionneurs, ce qui fait une bonne transition pour le point 1.

1. Le lecteur 2017 est un visionneur

En 2019, la vidéo représentera 80% du trafic internet en France. Mais comme tout le monde s’y est mis, en B2C ou en B2B, il est de plus en plus difficile de percer. Le mieux est de miser sur les réseaux sociaux. En 2016, 84% des internautes lisent des articles partagés par leurs amis et 49% regardent des contenus vidéos partagés par leurs amis (étude Médiamétrie sur l’usage des RS reprise par Frenchweb). Pour déclencher ce partage, l’humour reste le meilleur moyen, mais ce n’est pas donné à tout le monde. En B2B, on reste parfois un peu perplexe (plutôt qu’écroulé de rire) devant certaines créations vidéos qui se veulent humoristiques. Un maître mot ici : professionnalisme. Une bonne lumière, un son correct, un vrai scénario, et vous aurez moins de risque de zappage au bout de 5 secondes, que ce soit humoristique ou pas.

2. Le lecteur 2017 est volatile

Il est comme tout le monde, noyé sous le contenu : les newsletters auxquelles il s’est abonné sans vraiment le vouloir, celles qu’il doit lire pour se tenir au courant de l’actu, les livres blancs qu’il a téléchargés pour « quand il aura le temps », son fil Twitter qui lui envoie toutes les 2 secondes des liens vers des infos qui semblent bien intéressantes, la home de LinkedIn, les alertes Google, etc. Alors il passe de moins en moins de temps sur le contenu, se contentant de lire les titres et de stocker pour plus tard.

Si vous avez la chance qu’il atterrisse sur votre page, et si, en plus, ce que vous lui offrez comme contenu l’intéresse, donnez-lui des moyens simples de revenir. Pas un long formulaire, juste une petite adresse mail, ou un lien vers son outil de veille favori. Si vous lui faites gagner du temps, il vous le revaudra.

3. Le lecteur 2017 n’est un pas un pigeon

(Bien qu’il soit volatile, oui, c’est bien, vous suivez. 🙂 )

Les (pseudo) sites medias qui basent leur accroche sur l’exceptionnel ou le trash n’attrapent plus que les gogos qui ont du temps à perdre. C’est vrai aussi en B2B, la promesse du titre n’est pas toujours tenue. Il faut amener une vraie valeur ajoutée à votre lecteur.

Ce n’est pas forcément la peine de créer des livres blancs interminables, soyez créatif et regardez ce qui marche dans votre secteur, ce qui rend service : un tableau Excel pour gérer son budget, un template ppt pour mettre en forme un doc, une liste de sites médias incontournables dans votre secteur, une check-list pour choisir une solution… Hubspot s’était rendu compte il y a 2 ans que ce qui était le plus téléchargé, c’était justement ce style d’outils. Ils les ont multipliés depuis dans leur librairie de contenus.

4. Le lecteur 2017 est un passionné

Ces derniers temps, plusieurs personnes m’ont parlé de leur idée de création de plateformes pour mettre en relation des passionnés. Ce n’est pas très nouveau, et vous me direz qu’il suffit de créer un groupe sur Facebook ou LinkedIn. Mais si on  veut en faire un vrai business, monter sa propre plateforme qui diffuse une information de qualité et génère des interactions entre fans est incontournable. Regardez Olyrix qui s’adresse aux passionnés d’opéra : créée il y a un an, cette plateforme diffuse du contenu adapté à la maturité de chaque membre sur le sujet, des biographies des artistes, et se distingue par une information mise à jour fréquemment sur le casting des spectacles et la possibilité de s’abonner à des alertes personnalisées (4 personnes sont dédiées au contenu). Aujourd’hui, elle est la 2e plateforme lyrique en nombre de membres.

En B2B, c’est la même chose, il y a des fans de logiciels, ou de véhicules utilitaires (si, si, Caterpillar a une chaîne Youtube sur l’exploitation forestière par exemple  et un blog sur l’aménagement paysager et la construction. Généralement, ces passionnés sont déjà clients, me direz-vous. Oui, mais ils ont des messages sympathiques à diffuser auprès de ceux qui ne le sont pas encore.

5. Le lecteur 2017 est mobile

La mobilité, ce n’est pas un sujet nouveau. Mais en 2017, le temps passé sur l’internet mobile dépassera le temps passé sur desktop.

On l’a vu, le lecteur est un visionneur, et il faut lui offrir des vidéos : des instants pris sur le vif, des séries humoristiques, des explications techniques, des interviews clients… Mais il faut en plus penser à une petite chose pour 2017 : les sous-titrer. Votre client mobile n’a pas forcément une oreillette, et il est toujours délicat de mettre le son dans un open space (on ne maitrise pas toujours les déclenchements intempestifs de pubs bruyantes et peu professionnelles alors qu’on lit un article sérieux.). Au final, 85% des vidéos sur Facebook sont regardées sans le son.  Alors, soit vous revenez au temps du cinéma muet, soit vous prévoyez un texte en sous-titre. Et d’ailleurs, ainsi, votre visionneur redeviendra lecteur ! Et oui, on n’y coupe pas, le texte, le texte, le texte.

Bonnes fêtes de fin d’année et bonnes résolutions 2017 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s