Comment choisir sa solution d’emailing ?

EmailingLa nouvelle édition de l’étude comparative de Florence Consultant est disponible, et cette année, elle passe à la vitesse supérieure avec une vision internationale et 111 solutions présentées (dont 18 françaises).

Pour parvenir à comparer toutes ces solutions, une grille de 350 questions auxquelles ont répondu les sociétés sélectionnées est intégrée à l’étude, ce qui vous permettra de faire vous-même votre sélection pour votre short-list.

L’attrait de cette étude réside aussi dans l’expertise affichée par ses rédacteurs (Bruno Florence, assisté de 3 autres experts allemands et hollandais), qui vous donnent pour chaque critère les implications de la fonctionnalité, et une vision globale sur les réponses apportées. Vous saurez ainsi quels sont les critères discriminants, et ce qu’ils impliquent pour votre gestion au quotidien.

Vous aurez tous les détails sur l’étude sur le site de Bruno Florence.

En prime, Bruno Florence nous délivre 5 conseils pour bien choisir son outil d’emailing :

  1. Testez !
    Bien entendu, vous avez pris soin de définir votre besoin de manière précise et chiffrée. Vous n’avez pas oublié pas de définir les volumes d’envoi, le nombre de campagnes, les fonctions attendues. Allez plus loin ! Exigez une démonstration avec vos propres données et emails.
  2. Précisez le niveau d’accompagnement que vous souhaitez obtenir
    Le conseil n’est pas gratuit chez les prestataires d’emailing et si vous souhaitez être accompagné sur vos pratiques d’email marketing, il faut définir le type d’accompagnement que vous souhaitez et prévoir un budget pour celui-ci.
  3. Rencontrez votre gestionnaire de compte avant de signer votre contrat
    Le contact qui va vous suivre une fois le contrat signé n’est pas toujours celui qui vous a fait signer le contrat. Demandez à le rencontrer pour cerner son expérience, la connaissance de votre domaine d’activité et sa disponibilité.
  4. Chiffrez, dès le contrat, les développements éventuels
    Les interfaces entre votre système d’information et les outils d’emailing ou les adaptations spécifiques de la plate-forme sont à définir et à chiffrer dès le cahier des charges. Elles sont à suivre comme tout projet informatique.
  5. Pensez à préciser les conditions contractuelles de sortie
    Même si vous vous engagez avec un routeur sur au moins trois ans, il est toujours intéressant de préciser les conditions de sortie, notamment sur la récupération de l’historique des comportements (ouverture, clics), les bounces et éventuellement les métriques de toutes vos campagnes. Ces données seront bien utiles pour démarrer, dans la continuité, les relations avec votre nouveau routeur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s