5 prédictions sur l’évolution du Marketing de Contenu en 2015

Prédire les tendances dans un marché qui n’est pas encore très mûr dans notre hexagone n’est pas un exercice facile, mais c’est l’occasion de faire un point sur les sujets chauds du content marketing.

Voici donc mes 5 prédictions pour 2015 qui vous donneront peut-être quelques pistes de réflexion pour votre stratégie de contenu.

 1. Le développement du Visual Content

Plus d’attraction, d’attention et de partage, c’est la promesse (tenue) des contenus visuels. Le recours aux infographies n’est pas nouveau, mais ce n’est qu’un exemple de contenu visuel. De plus en plus de nouveaux outils permettent d’aller plus loin que la simple recherche d’image et donnent accès à des capacités qui ne sont plus réservées aux créatifs.

Tout n’est pas forcément accessible aux marketeurs (il faut encore un peu de temps et d’expérience), mais ne serait-ce que parcourir ces sites vous ouvre de nouvelles possibilités et fait naître des idées pour créer de nouveaux formats ou rendre vos publications traditionnelles plus percutantes. Parfois, c’est une image qui peut vous donner envie de développer une idée qu’elle illustre parfaitement. Et cette création d’image vous permettra en plus d’être présent sur des réseaux sociaux comme Pinterest (en B2B, ça marche aussi) ou Instagram.

Nous avions déjà listé quelques outils dans ce post, j’ajouterais aujourd’hui Placeit, qui vous permet d’incruster des images dans des photos. Des centaines de templates sont accessibles avec une utilisation toute indiquée pour les éditeurs de logiciels car un grand nombre de ces templates présente des écrans de tous types. Un exemple vaut mieux qu’une grande explication :

Une exemple de photo créée avec Placeit

Un autre exemple valable pour tous les secteurs :

Exemple de création mockup avec Placeit

Placeit permet aussi de créer des vidéos. Un autre exemple de contenu visuel à ne pas négliger, sachant que les vidéos d’animation sont de plus en plus faciles à créer et abordables avec Pitchy, VideoScribe ou Makewebvideo,  pour peu qu’on s’adapte à leurs templates.

2. De nouveaux outils pour faciliter la création et la diffusion du contenu

Nous avions déjà parlé ici de Kapost pour gérer le processus de création et diffusion de contenus (dont je ne saurais trop vous recommander leur blog si vous vous intéressez au Content Marketing). Contently propose un logiciel assez similaire et réunit autour de sa plateforme une communauté de 40.000 journalistes freelance (américains).

J’ai aussi découvert récemment Uberflip (que vous connaissez peut-être à travers Flipbook, leur système de lecture de pdf à l’écran). La nouvelle offre d’Uberflip permet de créer un hub pour regrouper et présenter de manière attractive tous ses contenus, en bénéficiant de fonctions de génération de leads, de metrics pour suivre leur efficacité, et d’interfaces avec les principaux logiciels de marketing automation.

Pas sûr que le développement de ces nouvelles solutions soit fulgurant en France, où nous avons déjà beaucoup à faire pour intégrer ou rentabiliser les solutions de marketing automation, mais je vous conseille d’y jeter un coup d’œil avant de vous lancer dans des développements spécifiques coûteux.

3. Une focalisation sur le ROI du content marketing

A mesure que les entreprises développent leurs premières initiatives en termes de publication régulière de contenus, la question du retour sur investissement se fait de plus en plus pressante. Et la réponse n’est pas facile à donner si on n’a pas défini clairement ses objectifs dès le lancement de sa stratégie de contenu. Visibilité ? Développement de l’audience ? Génération de leads ? Fidélisation ? Le contenu sert de multiples causes et son impact se retrouve à de nombreux niveaux. Les marketeurs ont tout intérêt à s’y pencher sérieusement s’ils veulent négocier plus facilement une augmentation de leur budget.

Si vous voulez des stats précises, lisez cette étude Eloqua/ Kapost qui montre notamment l’influence du content marketing sur le coût par lead (en baisse de 80% sur les 5 premiers mois) et réalise une comparaison significative avec les tactiques de référencement payant.

ROI-Content-Marketing

Mais il ne faut pas négliger le fait que le calcul du ROI est complexe, notamment en BtoB  (près d’un marketeur sur deux le déplore dans la dernière étude du CMI). Les contenus marketing interviennent à chaque étape du cycle d’achat, et calculer leur influence est aussi complexe que la question des schémas d’attribution dans la pub digitale (qui, dans 80% du temps, se contente du schéma « au dernier clic »).

4. La mutation des blogs B2B

Le blog était le moyen le plus simple de diffuser du contenu sur le web. Pour les entreprises qui ne se contentent pas d’y publier des news corporate et s’en servent pour démontrer leur expertise via des contenus à valeur ajoutée, le format blog s’avère vite limité, surtout si l’on souhaite intégrer ses contenus dans le processus de génération de leads.

Loin de moi l’idée de vous détourner du blogging, qui reste une excellente discipline de réflexion et de publication régulière de contenu exclusif, mais force est de constater que d’autres solutions existent aujourd’hui pour publier et mettre en valeur ses contenus : voir plus haut des plateformes comme Uberflip, ou les solutions de création de sites qui vos permettent de mettre en ligne des pages web très attractives en un minimum de temps et un budget très limité (voir Pikock par exemple).

Si l’on ajoute que seuls 42% des marketeurs B2B considèrent que leur blog est efficace (étude CMI), peut-être faut-il se poser quelques questions en 2015.

5. La mobilité va reformater les contenus

Je l’avoue, la mobilité n’est pas un sujet très nouveau. Mais qui parmi vous a le réflexe, dès l’apparition d’un embryon d’idée de contenu, de se demander si cela sera utilisable / lisible / partageable à partir d’un appareil mobile ? La frontière pro/perso étant abolie, attendez-vous à ce que vos ebooks, blogs, livres blancs et autres contenus soient consultés le plus souvent par vos clients B2B dans le métro, le train, ou depuis leur canapé, sur leur smartphone ou leur tablette. Il vous faut des contenus plus courts, mieux illustrés et en responsive design pour s’adapter à tout type d’appareil.

Et du côté de nos amis américains ?

Les prédictions et tendances que j’ai pu consulter évoquent les phénomènes suivants :

  • Focalisation sur la distribution des contenus et la croissance de l’audience (une des 17 prédictions de Contently )
  • Professionnalisation des Content Marketers (voir cette infographie d’Uberflip)
  • Importance de documenter sa stratégie (voir la dernière étude de CMI)

Et vous, quelle est votre vision de l’évolution du content marketing ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s