Les nouvelles règles du marketing selon Marketo

J’évoquais la dernière conférence Marketo, étape française de son Marketing Nation Roadshow, dans mon dernier billet. Elle était aussi l’occasion pour son CMO Sanjay Dholakia de rappeler l’évolution du marketing et ses nouvelles règles, en introduction de la matinée.

0.      Ne plus trouver des clients mais être trouvé

C’est un peu la « règle 0 », le principe de base régi par Google et qui se vérifie chaque jour un peu plus. Sanjay Dholakia le prouve par l’exemple, en montrant que les sites les plus visibles sur Google, ce sont les créateurs de contenus, les blogs et les sites d’experts. Si vous voulez améliorer votre SEO, la création régulière de contenu de qualité est un passage obligé. Sans oublier d’intégrer les réseaux sociaux dans toutes vos campagnes.

1.      Passer du ciblage démographique au ciblage comportemental

« Ce que je fais est plus important que ce que je suis. » Amazon l’a bien compris en se basant essentiellement sur votre comportement sur son site pour personnaliser les messages qu’il vous envoie. C’est la meilleure stratégie pour renforcer l’engagement du client.

2.      Oublier la publicité de masse pour passer à une communication 1:1

Le marketing OneToOne a quelques années maintenant, mais nous n’avons jamais eu autant d’outils et de canaux pour le pratiquer en réel.

3.      Mener une relation continue avec ses clients

Sanjay citait notamment l’ESSEC, parmi les clients Marketo, qui a su créer une relation dans le temps avec ses clients et prospects, en utilisant les principes du nurturing.

4.      Des canaux peu nombreux et isolés à des canaux en pleine expansion et intégrés

Ce n’est pas ce qui facilite la tâche du marketeur, mais c’est tout de même  une bonne opportunité de garder le contact avec ses clients sur les canaux qu’il privilégie. Autant avoir bien sûr à disposition les outils qui facilitent le pilotage de ces multiples canaux.

5.      Passer d’une prise de décision intuitive à une automatisation pilotée par les données

Keyrus l’expliquait lui aussi la semaine dernière, lors d’une conférence sur le big data appliqué au B2B : l’étude des comportements clients à partir de groupes tests n’est plus de mise à l’ère du numérique. Les intuitions peuvent aujourd’hui se vérifier grâce à l’analyse des données récoltées. Et les résultats permettent de déclencher des campagnes hyper personnalisées et segmentées qui donnent de bien meilleurs résultats.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s