5e Forum CMIT : l’expérience marketing d’Oracle

CMITJ’ai eu le plaisir d’assister au dernier Forum CMIT, qui réunit chaque année les directeurs marketing et communication du secteur IT autour de conférences et de tables rondes qui permettent de mettre en avant les sujets de réflexions et les meilleures pratiques des marketeurs de notre secteur. Cette année, le Forum avait pour thème l’innovation et se tenait dans les superbes locaux de Google, particulièrement bien choisis compte tenu du sujet des débats.
Parmi les nombreuses et riches interventions de cette matinée, j’ai retenu celles d’Oracle et d’Astraa, qui venaient partager leur expérience en expliquant les dispositifs marketing mis en place dans leurs services.

Oracle contextualise son approche marketing

L’offre Oracle Marketing Cloud est large et complexe. Pour Roland Koltchakian, Business Development Manager EMEA chez Oracle, l’enjeu pour être visible est de contextualiser la mise à disposition du contenu en fonction de ce que recherche l’audience. Oracle croit de moins en moins aux approches monolithiques, et systématise l’approche par persona, en essayant d’imaginer les profils d’audience idéale (acheteur, utilisateur, prescripteur) pour décliner sa stratégie de contenu autour de ces profils. L’enjeu est aussi de collecter suffisamment d’insights pour connaître le plus vite possible quels sont les messages qui portent.

Oracle souhaite aussi imposer sa marque auprès des directions métiers. « Depuis 2010, c’est le directeur marketing qui porte l’innovation au sein de l’entreprise et le DSI n’est plus prédominant dans les décisions. »

Interrogé sur les réseaux sociaux, Roland Koltchakian admet qu’il existe encore un écart entre la France et les Etats-Unis. « En France, le social media déclenche encore du scepticisme, surtout sur la question du ROI. » Les entreprises adoptent des approches simplifiées en intégrant les réseaux sociaux comme canal de diffusion au sein d’une campagne plus large. Mais elles souhaitent aussi adresser les comptes en utilisant le social : on constate une influence globale, en termes de notoriété.

Oracle rappelle également que pour réussi sa stratégie Social Media, la conduite du changement est clef. La société met d’ailleurs en œuvre des programmes de formation, avec des partenaires notamment, pour gérer cet aspect.

Enfin, sur le sujet du big data en tant qu’innovation pour le marketing, Roland Koltchakian conseille de faire preuve de discernement et de raisonner sous l’angle de la smart data : « 20% des données expliquent 80% du comportement. Une de nos missions est d’aider les clients à identifier ces 20% de données utiles. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s