Ergonomie des newsletters : FrenchWeb vs Journal du Net

Il y a quelques jours, deux acteurs importants du web modifiaient l’ergonomie de leur newsletter, en adoptant chacun un format différent. Quelles leçons en tirer ?

Grâce aux éléments qu’Alain Steimann, Directeur de Journal du Net, a bien voulu me confier, voici les explications détaillées « avant-après », les raisons de ces évolutions et les résultats obtenus.

Un design en accord avec vos objectifs

Le design de votre newsletter doit-il suivre celui de votre site web ? Un minimum, bien sûr, pour rappeler votre charte graphique. Mais l’ergonomie d’une newsletter répond à des règles bien particulières, compte tenu de son mode de lecture et des objectifs du message.

Dans une newsletter informationnelle B2B vous avez généralement comme objectifs de:

  • rappeler rapidement votre identité
  • faciliter la lecture de vos résumés ou de votre actualité
  • donner envie de cliquer pour lire la suite
  • fournir d’autres occasions de contact et de maintien du lien (boutons de partage, de contact…)
  • présenter un graphisme professionnel et attractif en accord avec votre image de marque, et lisible sur tous les clients de messagerie et sur tous les terminaux.

Face à ces enjeux, le design de votre newsletter peut varier, et l’évolution récente de deux newsletters importantes laisse penser que la tendance est d’aller vers plus de simplicité et de faciliter la lecture par des mises en forme de texte révisées. Dans le cas de ces deux medias, un objectif supplémentaire doit toutefois être pris en compte : la mise en valeur des espaces publicitaires.

Journal du Net : moins d’images et de colonages

Journal du Net a lancé il y a deux semaines pour deux de ses newsletters (celles des rubriques Ebusiness et Solutions) un format beaucoup plus épuré que le précédent :

  • Une mise en page sur une seule colonne au lieu de deux précédemment
  • Moins d’images systématiques pour chaque d’article
  • Des images plus grandes et plus significatives pour les articles principaux
  • Des titres de rubriques plus lisibles qui permettent de classer clairement les types d’articles.

Le résultat donne une lecture verticale plus aisée (le scroll de la newsletter permet de parcourir très vite les titres des articles), une mise en valeur des interviews et des tribunes d’experts grâce aux photos et des publicités plus visibles que dans le format précédent. Ce format évite également que la traditionnelle colonne de droite se retrouve à moitié vide parce que le contenu principal est beaucoup plus long que les mini-rubriques secondaires.

Alain Steimann, directeur du Journal du Net, a gentiment accepté de m’expliquer les raisons de ces évolutions et de partager quelques chiffres sur les résultats obtenus. Il faut rappeler que le Journal du Net édite une vingtaine de newsletters thématiques, et que les deux concernées par cette évolution de format touchent quelque 180 000 abonnés (Ebusiness) et 160 000 abonnés (Solutions). Le format n’ayant pas évolué depuis 3 ou 4 ans, il était temps de revoir en profondeur la charte graphique et l’organisation des contenus.  Journal du Net poursuit plusieurs objectifs :

  • améliorer la lisibilité des newsletters, en particulier sur mobile
  • rajeunir la charte graphique
  • réorganiser les contenus, en limitant notamment les redondances entre les thèmes
  • freiner la baisse du taux d’ouverture, qui, si elle est légère pour le moment, touche tout de même cette référence du web.

Pas mal d’adaptations ont été faites pour la lecture sur mobile, qui concernent au moins 10% des abonnés de ces newsletters.  Grâce à la réduction de la largeur et à la suppression de pas mal d’images, le messages est plus lisible et se charge plus vite. La pub occupe une pleine largeur, les formations disparaissent.

Les résultats

Journal du Net constate  que le taux d’ouverture a augmenté de 0,5 point en janvier, mais Alain Steinmann reste modeste : « Ce n’est pas parce qu’un format change qu’un abonné a envie d’ouvrir, il faut déjà qu’il le découvre. Ce qui déclenche l’ouverture, c’est l’objet, et nous avons bénéficié en janvier d’une actualité plus riche qu’en décembre. »

Mais l’impact du nouveau format se mesure aussi aux clics, et Journal du Net constate que le trafic sur son site la semaine dernière est le meilleur de ces 6 derniers mois. Le site a également interrogé ses lecteurs pour connaître leur satisfaction face au nouveau format. Ils sont très positifs sur l’amélioration de la lisibilité sur PC et sur mobile. Ils critiquent juste la taille des images, et la réduction du nombre de contenus visibles dans la fenêtre de prévisualisation d’Outlook. Journal du Net va corriger ce point dans les prochains jours.

Voici un aperçu du nouveau format (extraits) :

Et un rappel du format précédent (extraits, la version complète est ici) :

Plus lisible, non ? Et j’en connais qui doivent gagner beaucoup de temps dans la recherche des illustrations…

Le version sur mobile donne ça :

FrenchWeb : plus de contenu sur 3 colonnes

Au même moment, FrenchWeb a lancé lui aussi un nouveau format pour sa newsletter quotidienne, qui touche maintenant 12 500 abonnés. Mais il fait la démarche inverse, puisqu’il propose des résumés de ses articles dans un format 3 colonnes, avec beaucoup plus d’images pour illustrer.

Il est vrai que le précédent format ne faisait que lister les titres des articles à consulter sur le site, ce qui donnait une newsletter, « trop étriquée face à la richesse du contenu du site » (dixit Frenchweb). Le nouveau format laisse une plus large place aux articles, aux illustrations, et permet de dégager des espaces publicitaires bien visibles, puisqu’ils s’intercalent entre les pavés d’articles.

Colonage ou pas : que disent les experts ?

Les spécialistes de l’ergonomie et de l’usabilité recommandent de ne pas publier de colonnes de texte trop larges, car elles fatiguent l’œil. 10 à 15 mots maximum par ligne sont recommandés.

Mais à l’inverse, les colonnes trop étroites obligent à des allers et retours de haut en bas qui sont particulièrement pénibles quand la hauteur des colonnes est plus importante que la taille de votre écran. L’ascenseur devient indispensable, et vous ne savez plus à quelle hauteur vous devez remonter pour lire le début de la colonne suivante. C’est ce qui se produit aussi pour les livres blancs dont les textes sont en colonnes sur une hauteur de page A4 : la lecture à l’écran en devient bien moins aisée.

Le format adopté par Frenchweb ne tombe pas dans ce travers car la longueur de ses résumés permet de tout visualiser à l’écran. Ce format apparaît également bien adapté pour survoler la newsletter et lire les titres de plusieurs articles.

Voici ce que ça donne (extraits, la version complète est ici) :

[tweetmeme source= »niouzeo »]Et vous, pensez-vous revoir la mise en forme de votre newsletter pour en faciliter sa lecture ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s