Le nouveau site web de Niouzeo est en ligne ! Bilan du projet.

Deux semaines déjà que mon nouveau site est en ligne et je ne l’avais pas encore présenté sur ce blog. J’avoue que j’attendais un peu les réactions des premiers visiteurs et comme elles sont positives, profitons-en pour tirer quelques enseignements de ce projet.

Pour bien choisir son agence

La création d’un site web réunit de nombreuses compétences. Réfléchissez d’abord à ce qui vous manque le plus. Vous savez écrire pour le web, mais n’avez aucune compétence en créa ? Vous avez les ressources pour la mise à jour de votre site ou vous cherchez au contraire un prestataire qui assure toute la maintenance de vos contenus ? Le référencement est-il  problématique dans votre activité ? Avez-vous besoin d’une intégration forte avec votre CRM ou votre back-office ? En exprimant ces besoins macros vous saurez sur quels critères évaluer vos fournisseurs.

Mes choix : je voulais un site sous WordPress et une agence qui m’assiste surtout pour la partie création. Je voulais être autonome pour tous les contenus (pages, textes, formulaires…). Facilitech a bien répondu à mes attentes et n’a pas cherché à m’imposer des prestations inutiles. En revanche, je me suis bien impliquée dans la recherche des illustrations (et l’écriture des textes, bien entendu).

Pour donner une ligne directrice

Commencez par définir votre cible et les messages que vous souhaitez lui diffuser. Adressez-vous directement à vos visiteurs. Montrez-leur que vous comprenez leurs enjeux business.  Vous leur démontrerez plus facilement que vous avez des produits / solutions pour les aider.

Mes choix : une communication résolument « BtoB », en intégrant les contenus marketing dans les problématiques de génération de leads et une clarification de l’offre de produits, en lien avec les enjeux de mes interlocuteurs

Pour créer son cahier des charges

Vous trouverez quelques conseils dans cet article. Si votre cahier des charges est complet, vous verrez que vous y reviendrez régulièrement tout au long de l’avancement du projet, en évitant de vous reposer des questions sur des points que vous aviez bien définis au départ.

Mes choix : mon cahier des charges précisait l’arborescence souhaitée pour le nouveau site et le template de la page d’accueil. Même si ces éléments ont un peu évolué une fois le projet démarré, cela donne de bonnes indications au prestataire pour chiffrer. Idem pour les call-to-action et les liens avec vos applicatifs métiers : soyez précis pour éviter les surprises.

Pour ne pas déraper dans le planning

Anticipez chaque étape. Pensez assez vite au basculement de votre ancien site en prenant contact avec vos prestataires actuels. Sollicitez rapidement vos clients et partenaires si vous en profitez pour remettre à jour  les cas clients ou les citations. Certaines étapes peuvent aller vite au début, et vous prendre ensuite 2 semaines pour fignoler quelques détails. Ne relâchez pas la pression sur votre prestataire. Rappelez-lui les jalons que vous aviez définis au départ. Et n’attendez pas que tout soit parfait pour mettre en ligne : s’il manque une info ou une page secondaire, vous l’ajouterez plus tard (ça n’en sera que meilleur pour le référencement de votre site)

Mes choix : m’étant débrouillée seule avec l’offre de Microsoft (Small Business) pour la création de mon premier site, j’appréhendais le basculement, en particulier pour mes adresses e-mail et le transfert du nom de domaine (géré par une société australienne !). Après quelques espoirs et désenchantements (support Microsoft très réactif, mais mauvais codes d’authentification transmis), tout a pu se faire finalement en un week-end, grâce à la réactivité de mon nouveau prestataire, et à quelques bidouillages pour récupérer des fichiers de messagerie en .ost (je vous épargne les détails techniques que je vais moi-même tenter d’oublier très vite…).

Pour en faire un vrai projet de communication

Vous relookez votre logo pour qu’il s’insère mieux dans votre nouveau site ? Même si c’est une modification mineure pensez à la répercuter dans tous vos outils de communication. Profitez-en pour mettre à jour vos contenus à télécharger. Et n’oubliez pas de refaire le template de votre newsletter pour qu’il s’harmonise avec le look de votre nouveau site.

[tweetmeme source= »niouzeo »]Mes choix : Mon logo s’est enrichi d’une baseline, indispensable pour comprendre tout de suite mon activité. Mon nouveau site mettant en valeur le Smart Audit Interactif de Link4LEAD, il était important de mettre à jour le mien sur les newsletters (que vous pouvez tester ici). J’en ai profité pour insérer les dernières statistiques de mon étude sur l’usage des newsletters en BtoB. D’autres projets de contenus sont dans les cartons et me permettront d’enrichir cette rubrique.

Il ne reste plus qu’à relooker ce blog !

3 réflexions au sujet de « Le nouveau site web de Niouzeo est en ligne ! Bilan du projet. »

  1. Merci Pierre. Le vôtre n’est pas mal non plus🙂 Je serais ravie de répondre à votre interview. Je vous envoie mes coordonnées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s