Créer sa newsletter : comment trouver le bon contenu ?

Cet article est un des premiers publiés sur ce blog. Il fêtera bientôt ses 3 ans ½ et il est toujours en tête des articles les plus consultés (merci Google). Il est grand temps de le mettre à jour, pour appliquer les bonnes recettes du marketing content.

D’autant plus que le développement des réseaux sociaux remet d’actualité la question de la pertinence et de la régularité du contenu.

Pour lancer et animer les conversations, il vous faut des contenus intéressants, qui apportent une réelle valeur ajoutée au lecteur et mettent en avant votre expertise. Que ce soit ensuite pour alimenter votre blog, votre page Facebook, votre compte Twitter ou votre newsletter, peu importe, l’idée étant que ces différents canaux s’interconnectent pour toucher un maximum de contacts et répondre à leurs nouvelles habitudes de lecture.

Avant de se lancer tête baissée dans la rédaction de son premier article, il est donc utile de se poser quelques questions essentielles pour définir sa ligne éditoriale. Cette étape préalable permet aussi de définir un processus récurrent de recherche et création de contenu pertinent.

1. Définissez votre communication

Garder à l’esprit les objectifs de votre newsletter : à qui est-elle destinée ? Comment l’avez-vous présentée à ceux qui se sont abonnés ? Quel savoir-faire souhaitez-vous mettre en avant ? Quels éléments assureront votre crédibilité ? Comment s’inscrit-elle dans votre communication globale ? Quels retours attendez-vous ? Allez-vous analyser les clics pour déclencher d’autres actions ?

A partir de là, vous pourrez définir un sommaire qu’il faudra essayer de respecter au maximum d’un numéro à l’autre pour ne pas trop perturber vos lecteurs, et garder en tête les sujets qu’il vous faudra alimenter au prochain numéro.

2. Mettez-vous à la place du lecteur

Qui est-il ? Que s’attend-il à trouver dans votre newsletter ? Quelles sont ses préoccupations ? A-t-il besoin d’informations sur l’actualité de son secteur ou de sa fonction ? Appréciera-t-il un ton décalé, ou préfère-t-il des informations rigoureuses et référencées ?

La pertinence d’un sujet est une chose, la façon de le rédiger en est une autre. Vous aurez peut-être besoin de décliner certains contenus selon qu’ils s’adressent à vos prospects ou à vos clients, par exemple.

3. Sondez votre lectorat

Si vous n’avez pas pu répondre aux questions précédentes, c’est sans doute qu’il vous manque de l’information sur vos lecteurs. Interrogez les commerciaux et le service client, ils sont souvent de bonnes sources, grâce au contact permanent qu’ils ont avec vos clients et prospects. Vous pouvez aussi utiliser votre newsletter pour recueillir cette information, en aménageant par exemple le formulaire d’inscription (rarement vu…). Ne soyez tout de même pas trop ambitieux : guidez les réponses selon ce que vous êtes réellement capable de produire au final.

Un sondage de satisfaction sur votre newsletter peut aussi être envisagé après quelques mois.  (voir comment grâce à cet article) Et lorsque votre newsletter aura été lancée, vous aurez également une idée des sujets qui intéressent le plus vos contacts, grâce à l’analyse des articles les plus cliqués.

4. Recensez les supports existants

Non pas pour les reproduire sous un nouveau format, en s’épargnant une création ex-nihilo, mais pour s’assurer de rester en cohérence avec ce qui est déjà à la disposition des lecteurs, que ce soit sur votre site ou sur vos plaquettes. C’est aussi un bon exercice pour lister tous les contenus qui méritent une petite (voire une grosse…) mise à jour.

Si vous avez un blog c’est bien évidemment la première source de contenu à laquelle il faut penser pour alimenter votre newsletter.

5. Abonnez-vous à des sources de référence

Vos concurrents, bien sûr, mais aussi les portails d’information de votre secteur, de votre métier, et les blogs des gourous américains qui ont souvent une longueur d’avance sur les concepts, enjeux et évolutions d’un domaine. Ne pas négliger non plus la presse professionnelle : certains dossiers ne sont pas accessibles en ligne, ou sont plus développés dans la version papier.

Si ce n’est pas encore fait, ouvrez-vous un compte Twitter de veille, avec lequel vous vous abonnerez aux tweets des experts et consultants de votre domaine. Vous récupérerez ainsi leurs articles mais aussi leur propre veille. Sélectionnez bien les comptes en jetant un œil à leurs derniers tweets.

Enfin, recherchez les groupes de discussion de votre domaine dans LinkedIn et Viadeo, certains sont vraiment pointus et évitent les messages commerciaux.

Et pour organiser toute cette veille, ouvrez un compte Netvibes ou iGoogle pour recevoir les flux RSS et visualiser sur une seule page toutes vos sources.

6. Donnez la parole à vos clients et partenaires

Les interviews sont souvent les articles les plus cliqués dans une newsletter. Interrogez vos clients sur leurs projets, leur organisation, leurs spécificités en évitant de mettre en avant votre offre de manière trop commerciale. L’interview rend une newsletter vivante et crédible. (pour bien préparer vos interviews et les décliner sur de multiples supports, lisez cet article )

Quant à vos partenaires, ils travaillent souvent sur des sujets similaires au vôtre, ils peuvent avoir des contenus déjà prêts, qu’ils seront ravis de voir diffusés auprès de vos contacts. S’ils n’ont rien de disponible, proposez-leur une interview. Ils pourront vous inviter en retour dans leur newsletter.

7. Utilisez votre actualité

Certains événements peuvent justifier une newsletter spéciale. La sortie d’un nouveau produit peut être l’occasion de faire un article sur l’origine du projet, sur les étapes de la création, les premiers retours des clients, en incluant une vidéo de démonstration, un formulaire de demande d’informations, bref, une « édition spéciale » avec des contenus de formats variés, qui se démarquera d’un e-mailing trop commercial.

De même, un séminaire, une réunion client sont l’occasion de publier une newsletter riche en contenu et génératrice de leads (en savoir plus dans cet article )

8. Et pourquoi pas une revue de presse ?

Si vous voulez envoyer votre newsletter plus souvent et que vous vous positionnez comme expert d’un domaine, pensez à une partie consacrée aux articles en ligne les plus intéressants. Tout votre travail de veille servira à quelque chose, mais ne négligez pas d’y ajouter un peu de valeur ajoutée : un résumé, votre avis, des liens complémentaires, etc.

9. Facilitez l’interaction client

Gardez une petite place pour déclencher les réactions de vos lecteurs. Un mini sondage, un sujet polémique, des questions sur des préoccupations d’actualités permettront d’adopter un ton tourné vers vos clients. Beaucoup de newsletters parmi celles que je reçois mettent essentiellement en avant l’entreprise ou le domaine traité et oublient de laisser une place au lecteur.

C’est aussi le bon canal pour insérer un Smart Audit Interactif qui génèrera des leads bien qualifiés.

10. N’oubliez pas de jouer la viralité

[tweetmeme source= »niouzeo »]Insérez dans votre newsletter tous les boutons de partage pour faciliter la diffusion de votre contenu sur Twitter, Facebook, LinkedIn etc. Mettez en avant vos propres comptes s’ils existent, et pensez à y diffuser bien sûr les articles de votre newsletter.

3 réflexions au sujet de « Créer sa newsletter : comment trouver le bon contenu ? »

  1. Excellent billet!. Bon nombre de vos conseils ne s’appliquent pas qu’aux newsletters, mais à tout type de contenu (articles, billets de blogue, etc.).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s