Convention E-commerce : premiers retours

La convention E-commerce 2008 s’annonçait comme l’événement majeur de la rentrée. Un déménagement Porte de Versailles, 30 000 visiteurs attendus (enfin, ça, c’était dans leurs premiers e-mails), 350 exposants, une dizaine de salles en parallèle accueillant pendant 3 jours plus de 150 conférences : les organisateurs sont effectivement passés à la vitesse supérieure. On saura dans quelques jours si les attentes ont été comblées, mais en tout cas, comme l’an dernier, les salles de conférences sont bien remplies, surtout pour les thèmes qui n’étaient pas couverts précédemment, ou pour les sujets pour lesquels les utilisateurs sont toujours avides de bonnes recettes, comme l’e-mailing.

Je n’ai pas eu le temps d’aller écouter autant de conférences que l’an dernier, mais j’ai pu assister à la table ronde inaugurale de mardi. L’occasion de faire le point sur les chiffres du e-commerce, avec le bilan du premier semestre 2008 présenté par la Fevad.

Quelques indicateurs en vrac :

  • 10 Mds € de CA pour le e-commerce en France sur S1 2008, soit 30% de croissance
  • Le BtoB connaît la plus forte croissance
  • Le high-tech, touché par la crise, ne réalise «que» 14% de progression
  • Malgré la crise, le tourisme reste très dynamique avec 24%, et le textile affiche +18% (contre -1,2% pour les ventes des circuits traditionnels)
  • Le panier moyen varie peu: 94€, soit +3%
  • Le nombre de sites marchands continue sa forte progression (+48%), pour atteindre 43000 sites de e-commerce

Dans le top15 de Médiamétrie, on note le succès des ventes privées, avec Brandalley.com, qui réalise la plus forte progression dans le classement pour arriver à la 14e place. Vente-privée.com est en 9e position. Aux 5 premières places, les indétrônables E-Bay, Price Minister, La Redoute, FNAC et Amazon. Pierre Kosciusko-Morizet, présent en tant que nouveau président de l’ACSEL, prédit une forte concentration du secteur des e-commerçants, pour arriver à 5% de très gros acteurs généralistes, face à 95% de très petits sites spécialisés.

Les projections de croissance sur les deux prochaines années : 25% en 2009 et 20% en 2010. On espère atteindre rapidement les 70% de foyers équipés d’Internet (nos 56% sont encore loin des pays nordiques, ou même du UK).

Le profil de l’acheteur est également à noter. Le cyberacheteur n’est plus typé « homme CSP+ » : les CSP- (+22%) les retraités (+37%) et les séniors (+30%) ont la plus forte progression et tendent à atteindre la moyenne, à 66% (dans les CSP+, 81% sont cyberacheteurs). Les femmes rattrapent les hommes, et la Province a maintenant le même taux que Paris.

Direct Panel présentait également une étude menée auprès de 11000 acheteurs en ligne. Elle montre que la plus forte progression dans les catégories de produits se retrouve dans les Bijoux/montres (+11% en 2007). 2 acheteurs en ligne sur 10 ont acheté sur un site de ventes privées, et 4sur 10 sur un site CtoC. Leur satisfaction a également été sondée, par rapport aux catégories de produits (cosmétiques et bijoux / montres ont les meilleures notes) et selon les marques. Leurs sites préférés : Apple, Amazon, mais aussi des sites qui paraissent plus confidentiels comme Nespresso et Esprit. L’attachement à la marque se retrouverait aussi sur le web.

Enfin, malgré la croissance des ventes sur les sites de cosmétique et textile, le panier moyen reste peu élevé sur ces catégories d’articles, entre 40 et 50 €. Ce sont le mobilier, le high-tech, et loin devant eux les voyages (1112 € pour les séjours) qui font grimper le panier moyen global de l’e-consommateur.

Neolane, notre éditeur CRM Marketing français, avait lui aussi une place à cette table ronde. Il présentait les enjeux du marketing actuel, et notait les tendances dans les pays où il s’est implanté. Pays Nordiques : le mobile marketing se développe. Etats-Unis : retour du papier ? Une petite tendance chez ceux qui commenceraient à toucher les limites de l’e-mailing.

Enfin, Jean-François Rochet, responsable du développement des nouveaux marchés d’E-Bay se réjouissait du succès de sont site, et lui prédisait un avenir radieux dans ces temps difficiles, où économies et recyclage trouvent de bonnes réponses dans la vente d’occasion. E-Bay soulignait également que ses visiteurs passaient 8 fois plus de temps sur son site que sur les sites concurrents. Mais là j’avoue que je reste sceptique face à cet indicateur : je passe moi-même beaucoup de temps sur E-Bay à chercher des choses que je ne trouve pas, ou, à l’inverse, à rester perplexe devant l’abondance de choix. Le temps passé sur un site n’est pas toujours le reflet de la satisfaction du client.

J’en reparlerai dans un autre compte rendu, dédié à l’intervention de Yuseo, qui scrute justement le comportement des internautes.

2 réflexions au sujet de « Convention E-commerce : premiers retours »

  1. Bonjour,
    j’ai été à la convention e-commerce. Beaucoup de bonnes chose et en particulier plus d’information sur le flash.
    Et une très bonne conférence d’Abstrakt sur le référencement du flash. Ils font de très bons sites en full flash, très beau graphisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s