Oracle CRM OnDemand en vidéo

Une petite vidéo peut-elle remplacer un austère communiqué de presse ? Oui, surtout s’il s’agit de démontrer les fonctionnalités d’une nouvelle version. Pour preuve, la vidéo d’Oracle sur « Oracle CRM OnDemand », trouvée sur YouTube en cherchant du contenu sur le web 2.0.

Un scénario de vente bien rôdé qui permet en 3 minutes de démontrer les possibilités de collaboration, la simplicité d’utilisation du logiciel (c’est toujours facile quand ça se déroule sur une vidéo), et l’amélioration de l’efficacité commerciale.

Parmi les fonctions mises en avant :

  • intégration de widgets et flux d’informations dans la page d’accueil du CRM pour rester informés sur l’actualité des secteurs suivis par le commercial
  • à l’inverse, intégration des données CRM dans un agrégateur standard (iGoogle, ici, en l’occurrence)
  • liaison de la base CRM avec les réseaux sociaux, pour vérifier par exemple si le décisionnaire d’un nouveau compte prospecté fait partie du réseau du commercial, ou de celui d’un de ses contacts
  • communication d’alertes reçues sur le smartphone, avec accès au détail de la proposition en cours.

Evidemment, happy end : à la fin, Johanna signe le gros contrat.

Ca me fait penser qu’il doit bien exister quelque part une petite parodie de ce type de démo où tout se passe pour le mieux dans le meilleur des mondes high-tech. Je vais chercher.

4 réflexions au sujet de « Oracle CRM OnDemand en vidéo »

  1. Avec juste un bémol tout de même… l’anglais.
    Les grands marketeurs de l’autre côté de l’Atlantique considèrent toujours que seuls leurs clients locaux méritent de comprendre et d’avoir accès à ces outils modernes. Sans doute les singes européens et leurs dialectes bizarres qui changent à chaque fois que l’on change de tribu, ne sont-ils pas considérés comme méritant une adaptation de ce type de démonstration. Quand je vois la pauvreté des moyens marketing locaux dont disposent les équipes Oracle, je crains que malheureusement cette vidéo ne montre en effet combien les marchés européens n’intéressent que peu ces grandes companies américaines.

  2. Très juste Philippe.
    Dommage car sur ce genre de vidéo un simple doublage et la trad des 2 ou 3 slides d’argumentaire suffiraient. Mais il faut le faire en français, en espagnol, en italien, en allemand, en suédois… 23 langues, le marché européen. Compliqué…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s