CRM : Oracle annonce une 2e génération

J’évoquais dans mon précédent article sur le salon ERP la nécessité d’intégrer dans les applications de gestion d’entreprise les nouveaux outils que l’utilisateur adopte avec enthousiasme pour son usage personnel. Oracle vient d’annoncer les premiers modules de son offre fusion, qui semblent aller dans ce sens.

Le projet Fusion annoncé par Oracle suite aux rachats de Peoplesoft et Siebel représente la nouvelle génération d’applications basée sur un socle technique SOA, et devant rassembler « le meilleur des deux mondes » (ou plutôt maintenant des 40 mondes, compte tenu de la frénésie de rachats d’Oracle ces dernières années).

La semaine dernière, à l’occasion de la conférence utilisateurs de San Francisco, Larry Ellison a levé le voile sur les premiers modules applicatifs. Ceux-ci concernent le CRM et sont prévus début 2008. Ils viendront en fait compléter les offres CRM existantes (notamment celles de Siebel).

  • Oracle Sales Prospector intègre du datamining et fonctionne un peu comme un outil de recommandation de produits, basé sur ce que les autres clients du même profil ont déjà acheté

  • Oracle Sales References permet de sélectionner automatiquement des clients références à présenter à votre prospect, selon ses caractéristiques

  • Oracle Sales Tools intègre le concept de réseau social pour permettre le partage de présentations commerciales, notées par les personnes du réseau.

Avec ces 3 nouveaux modules, Oracle met un pied dans ce qu’il appelle la 2e génération des applications CRM, remisant son concurrent Salesforce.com dans la première génération. Larry Ellison ne porte pas ici de jugement sur les aspects techniques, mais considère que les précédents logiciels SFA  (Siebel inclus) étaient plus destinés à automatiser les prévisions de vente qu’à réellement aider le commercial dans son acte de vente.

Je rappellerais tout de même à Larry que son vieil ami Tom Siebel avait déjà lui aussi prôné la vente qualitative, en mettant en avant quelques fonctionnalités destinées non pas à améliorer la productivité des forces de vente, mais à leur donner les outils pour mieux vendre. (cf. son livre « Virtual Selling » publié depuis bientôt 10 ans je pense).
En attendant, saluons l’initiative d’Oracle, qui prend donc bien le virage du « 2.0 » et s’inspire de ce qui fonctionne sur le web en BtoC. Pas sûr que les modules annoncés conviennent à tous les types de vente et à toutes les tailles d’entreprises, mais Oracle a au moins l’avantage de créer un peu de nouveauté dans les fonctions CRM.

Attendons de voir ce qu’il prépare pour les ERP. Et espérons que ces annonces sur le CRM ne sont pas juste là pour masquer le fait que les modules plus « classiques » ne sont pas encore annoncés. Rideau de fumée ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s