Evolution des ERP : comment suivre l’agilité des entreprises ?

J’ai assisté cette semaine à la conférence d’ouverture du salon Solutions, où les cinq plus gros éditeurs du domaine (Oracle, SAP, Microsoft, Sage et Cegid) avaient été réunis pour évoquer le futur de l’ERP. Malgré la brillante animation du journaliste Philippe Grange, difficile de faire sortir une tendance réellement nouvelle sur le marché des Progiciels de Gestion Intégrée. L’évolution viendra-t-elle des applications personnelles et des nouvelles habitudes des utilisateurs du web ? 

Concernant les axes d’évolution, les réponses des éditeurs me rappellent furieusement les états de l’art que nous présentions il y a 7 ans (pour preuve, un slide millésimé an 2000 en bas de cet article) :

  • Des solutions verticales pour répondre aux besoins très spécifiques de certains métiers,
  • Une intégration de la Business Intelligence, pour donner de vrais outils décisionnels au management,
  • La volonté pour les ténors (Oracle et SAP) de s’imposer sur le marché du mid-market
  • La nécessité de simplifier l’ergonomie et l’administration des logiciels, pour toucher de nouveaux utilisateurs, limiter le temps de mise en œuvre et atteindre un ROI rapide
  • Le développement de fonctions collaboratives, et de certains modules encore maîtrisés par des éditeurs spécialistes (dématérialisation, recouvrement…).

Quelques positions divergent selon que l’éditeur se trouve plus positionné sur les PME (Sage, Cegid) ou sur les grands comptes (SAP, Oracle), avec au milieu Microsoft qui doit encore développer sa notoriété sur les applications de gestion d’entreprise. On notera en particulier le scepticisme de Sage sur le modèle ASP / Saas, qui examine les parts de marché de ce modèle et trouve qu’on ne peut pas parler de révolution pour le moment. Oracle est plus enthousiaste, en particulier pour le marché américain, et SAP mise même essentiellement sur ce modèle pour développer son offre mid-market (Business ByDesign). 

Au niveau fonctionnel, les ERP sont matures et proposent tout ce que l’entreprise est en droit d’attendre. Mais les reproches de lourdeur qui lui ont été faits se révèlent de plus en plus légitimes à mesure que les organisations évoluent. Et le e-business ne fait qu’accentuer ce besoin de processus de gestion plus agiles et tournés vers les partenaires de l’entreprise.  

Un élément plus intéressant a fini par émerger lors de cette table ronde, repris habilement par Sage et Cegid : la nécessaire évolution vers une ergonomie plus proche de celle que nous avons l’habitude de trouver en nous connectant sur le web et les nouvelles applications en ligne. En naviguant sur un tableau de bord, pourquoi ne pas avoir une recommandation de l’application (« les utilisateurs qui ont consulté cet indicateur ont également exploré cet axe d’analyse ») ? Comment donner à l’utilisateur des fonctions de personnalisation qui lui permettent de s’approprier l’outil (sans tomber dans le gadget). ?

Oracle est plus prudent sur cet aspect, et pense que l’ERP doit être plus efficace que sexy, et que les applications personnelles ne sont pas forcément des exemples à suivre. La vision de Cegid est intéressante. Son directeur technique l’exprime dans une rubrique intitulé « Vers un ERP désintégré ».

Les éditeurs de solutions pour PME ont peut-être aussi plus d’agilité dans leur R&D pour faire évoluer leur offre. Oracle travaille sur le projet Fusion depuis près de 4 ans, nous verrons bientôt s’il a réussi à mixer le meilleur de toutes les applications rachetées depuis 2002 avec les évolutions techniques et fonctionnelles qui feront réellement évoluer le paysage des Progiciels de Gestion Intégrés.

Déjà en 2000...

Une réflexion au sujet de « Evolution des ERP : comment suivre l’agilité des entreprises ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s