Contenu d’un Livre Blanc : les pièges à éviter

Nous avons vu dans un précédent billet quels étaient l’origine et les nouveaux usages du Livre Blanc. Voici maintenant quelques idées pour le contenu, et surtout, les pièges à éviter.  

Le Livre Blanc est un très bon moyen d’exposer les nouveaux concepts / nouvelles technologies / nouvelles tendances d’un domaine. Concernant le fond, il n’y a pas de contenu ou sommaire type. Vous trouverez des Livres Blancs de 10 ou 100 pages, uniquement basés sur l’explication d’un nouveau domaine, ou incluant essentiellement les résultats d’une  enquête, ou encore rassemblant des témoignages de clients ayant expérimenté une nouvelle technique.

Vous êtes donc assez libre de définir le contenu qui met en avant votre savoir-faire, qui est susceptible d’intéresser un maximum de lecteurs, et surtout de les transformer en prospects ! Toutefois, les internautes sont de plus en plus habitués à lire ce genre de document, et ils sont plus exigeants sur le contenu. Avant de parler des bonnes pratiques, voici déjà ce qu’il faut selon moi éviter.

Un livre blanc ne doit pas être :

  • Une plaquette produit. Oui, c’est assez rare, mais j’en ai déjà rencontré… Exemple : 1 page pour expliquer le problème de la Qualité des Données, et 4 pages pour décrire les fonctionnalités du logiciel, dans un format « plaquette commerciale ».
  • Une pub déguisée. Il est possible de tomber sur un White Paper qui distille sournoisement des messages de pub dans un contenu qui se veut objectif. Il est logique qu’un Livre Blanc mette en avant la solution au problème soulevé mais il faut le faire avec beaucoup de recul et de neutralité.
  • Un document trop complexe. Pensez que la plupart du temps vous devrez être compris par des novices. Soyez extrêmement clair et définissez toujours les termes techniques et le jargon métier que vous avez à employer. Quitte à monter ensuite en puissance pour répondre à la curiosité des experts.
  • Un recueil d’idées sans fil conducteur. Le brainstorming lors du lancement d’un Livre Blanc peut aboutir à une foule de sujets passionnants, mais qui ne forment pas toujours un ensemble cohérent. Définissez une ligne directrice et ne vous laissez pas distraire. Mieux vaut un document un peu plus court mais qui laissera une idée claire à vos lecteurs. 

Dans un prochain billet, nous verrons les contenus types les plus efficaces.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s