Créer sa newsletter : comment trouver le bon contenu ?

Cet article a été mis à jour en 2011. Lisez la nouvelle version ici.

Avant de se lancer tête baissée dans la rédaction de sa newsletter (on a toujours quelques idées d’articles qui « piaffent pour sortir »), il est utile de se poser quelques questions essentielles pour définir sa ligne éditoriale. Cette étape préalable permet aussi de définir un processus récurrent de recherche de contenu pertinent.  

1. Définir sa stratégie de communication
Gardez à l’esprit les objectifs de votre newsletter : à qui est-elle destinée ? Comment l’avez-vous présentée à ceux qui se sont abonnés ? Quel savoir-faire souhaitez-vous mettre en avant ? Quels éléments assureront votre crédibilité ? Comment cette newsletter s’inscrit-elle dans votre communication globale ? A partir de là, vous pourrez définir un sommaire qu’il faudra essayer de respecter au maximum d’un numéro à l’autre pour ne pas trop perturber vos lecteurs, et garder en tête les sujets qu’il vous faudra alimenter au prochain numéro. 

2. Se mettre à la place du lecteur
Qui est-il ? Que s’attend-il à trouver dans votre newsletter ? Quelles sont ses préoccupations ? A-t-il besoin d’informations sur l’actualité de son secteur ou de sa fonction ? Appréciera-t-il un ton décalé, ou préfère-t-il des informations rigoureuses et référencées ? La pertinence d’un sujet est une chose, la façon de le rédiger en est une autre. Et on  ne s’adresse pas de la même façon à un étudiant, une entreprise, ou un collaborateur interne. 

3. Sonder son lectorat.
Si vous n’avez pas pu répondre aux questions précédentes, c’est sans doute qu’il vous manque de l’information sur vos lecteurs. Utilisez votre newsletter pour recueillir cette information. Ou mieux, en amont, aménagez le formulaire d’inscription. Ne soyez tout de même pas trop ambitieux : guidez les réponses selon ce que vous êtes réellement capable de produire au final. 

4. Recenser les documents existants
Non pas pour les reproduire sous un nouveau format, en s’épargnant une création ex-nihilo, mais pour s’assurer de rester en cohérence avec ce qui est déjà à la disposition des lecteurs, que ce soit sur votre site ou sur vos plaquettes. Cet inventaire de l’existant permet aussi de rester court et incisif dans les articles de la newsletter, en mettant en références (et en lien, bien sûr) les documents adéquats, si le lecteur veut creuser le sujet. C’est, enfin, un bon exercice pour lister ce qui mérite une petite (voire une grosse…) mise à jour. 

5. S’abonner à des supports de référence
Vos concurrents, bien sûr, mais aussi les portails d’information de votre secteur, de votre métier. Autre source d’inspiration précieuse : les sites des gourous américains qui ont souvent une longueur d’avance sur les concepts, enjeux et évolutions d’un domaine. Ne pas négliger évidemment les supports papier, la presse professionnelle.Dernière source de plus en plus influente : les blogs. Difficile de trouver la perle rare en la matière : un blog souvent alimenté, pertinemment commenté, et qui ne s’éparpille pas vers des sujets trop personnels. Quand vous tombez sur ce type de blog, mettez-le vite dans vos favoris.  

6. Et pourquoi pas une revue de presse ?
Si vous voulez envoyer votre newsletter plus souvent et que vous vous positionnez comme expert d’un domaine, pensez à une partie consacrée aux articles en ligne les plus intéressants. Et bien sûr, assurez-vous que vous êtes autorisé à insérer un lien vers le site d’information d’origine. 

7. Facilitez l’interaction client
Gardez une petite place pour déclencher les réactions de vos lecteurs. Un mini sondage, un sujet polémique, des questions sur des préoccupations d’actualités permettront d’adopter un ton tourné vers vos clients. Beaucoup de newsletters parmi celles que je reçois mettent essentiellement en avant l’entreprise ou le domaine traité et oublient de laisser une place au lecteur. 

[tweetmeme source= »niouzeo »]

8. Pensez aussi à votre site web
De plus en plus, la newsletter est un moyen de mettre en place un contenu permettant d’optimiser le référencement naturel, grâce à des mots clefs habilement disséminés dans vos textes. Pensez donc à mettre en ligne les articles les plus pertinents par rapport à votre métier, et rédigez-les selon l’état de l’art (voir prochain billet sur ce sujet). Sans oublier que la fréquence de mise à jour de votre site est aussi un critère important pour améliorer votre référencement naturel.

Mini Sondage : A quoi sert votre newsletter ?

 

8 réflexions au sujet de « Créer sa newsletter : comment trouver le bon contenu ? »

  1. Merci pour les infos mais, en ce qui concerne le sondage…je réalise actuellement une newsletter interne (or il n’y a pas ce choix…😉 )
    Voila,

    Have Fun.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s